«

»

Le premier lampadaire à base de plante

Le premier lampadaire à base de plante

 

lampadaire-bordeau-algue

Étonnant comme concept, mais réel : c’est un chercheur de la région bordelaise, Pierre Calleja, qui a inventé ce principe. Ce lampadaire design, savant mélange entre une lampe et un aquarium, est en fait rempli de micro-organismes végétaux : des micros-algues. Et très important, ces micros-algues ne se nourrissent pas de n’importe mais de dioxyde de carbone ou CO2 et rejettent de l’oxygène. Une idée novatrice et fortement intéressante lorsque l’on parle de réchauffement planétaire et lorsque l’on parle de rejet de carbone. Ainsi ce genre de lampadaire, d’un volume égal à 1,5 mètre cube peut, en un an de mise en place, absorber, filtrer et piéger autant que plus de 150 arbres soit environ 1 tonne de CO2 !

 

Une idée lumineuse

 

Et de plus, ces micros-algues ont la capacité de se développer dans toutes conditions possibles : elles peuvent aussi bien se développer rapidement à la lumière du jour ainsi que dans les endroits plongés dans le noir et enfermés. L’idée de cet ingénieur et de son centre de recherche serait d’installer ce genre de lampadaire à LED le long des axes routiers, dans les centres-ville, dans les parkings sous terrain voir même dans les habitations.

Pour le moment, une de ces inventions a été mise en test dans un parking de Bordeaux.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>